LA MÉDIATION ET CONFLITS DE VOISINAGE

La médiation et conflits de voisinageIl est clair que pour les conflits entre voisins l’accord amiable s’impose et est d’ailleurs devenu obligatoire depuis le 1er janvier 2020.

Ces litiges de voisinage étaient l’essentiel du travail du tribunal d’instance devenu le tribunal judiciaire et faisaient ressortir des tensions ancrées dans le temps.

Que ce soit pour le bornage d’un terrain, les nuisances sonores, un droit de passage, la hauteur des arbres etc les conflits de voisinage sont nombreux et peuvent être solutionner autrement.

Aujourd’hui vous avez le choix entre la conciliation ou la médiation, alors pourquoi choisir la médiation.

Certes la conciliation est gratuite mais votre place dans la décision est loin d’être la même qu’en médiation.

Le conciliateur n’est pas totalement neutre puisqu’il suggère aux parties la solution qui parait acceptable au regard du droit et de la morale.

Le médiateur quant à lui est neutre cela signifie que vous décidez seuls de la solution qui vous semble adaptée, impartial c’est-à-dire que sa rémunération ne dépend pas de l’issue de votre problème, indépendant c’est-à-dire qu’il ne prend parti pour aucune des personnes et ne les connait pas. Enfin, la médiation est strictement confidentielle.

En conséquence, il est largement préférable d’avoir recours à la médiation si vous souhaitez être acteur de la décision et quoi de mieux dans un conflit de voisinage.

Vous imaginez vous continuer de cohabiter avec un voisin que vous croisez tous les jours et qu’un tiers vous dise ce qu’on appelle le vivre ensemble.

Vous avez le choix entre prendre vos décisions ou qu’elles soient imposées par une décision de justice.

“Le seul mauvais choix est l’absence de choix.”