LES MESURES DE LA JUSTICE RESTAURATIVE

Les mesures de la justice restaurativeLa justice restaurative a déjà fait ses preuves dans plusieurs pays étrangers. De plus, elle est utilisée dans plusieurs peuples autochtones depuis des siècles.

Adaptée à notre culture française, elle revêt plusieurs formes qui permettent cet espace de dialogue privilégié et inédit comme par exemple :

Rencontres détenus/victimes : elles ont lieu soit dans la prison soit à l’extérieur pour les personnes condamnées. Il s’agit d’un groupe de parole entre des auteurs et victimes qui ne sont pas concernées par la même affaire. A l’occasion de plusieurs réunions, chacun pourra expliquer les répercussions de l’infraction sur sa vie.

La médiation restaurative : elle consiste en une rencontre directe entre l’auteur et la victime d’une infraction, en présence d’un professionnel tiers. L’idée est de pouvoir discuter des conséquences et répercussions du conflit.

La conférence restaurative : elle propose en plus de la médiation restaurative, la participation de la famille ou de personnes proches lors des rencontres. Cela permet notamment d’évoquer les modalités de soutien de l’entourage. Mais aussi à l’entourage de comprendre la situation et éventuellement sa propre implication.

En somme, la justice restaurative est plutôt une boussole permettant à chacun de tracer son chemin plutôt qu’une ligne de conduite à suivre.

“Donner, c’est grandir notre âme.”