LOCATION ET TRAVAUX

Location et travauxDans cette affaire, un locataire refusait l’accès de son logement aux ouvriers mandatés par le propriétaire pour faire des travaux.

Tenu à une obligation légale, le propriétaire a adressé une mise en demeure à ce dernier puis saisi le tribunal.

Le juge a ordonné une médiation pour que les parties se rencontrent.

Le propriétaire a notamment exprimé son incompréhension face au refus du locataire dans la mesure où il était de son intérêt que les travaux soient réalisés.

Le locataire exprimait alors son refus par le fait que le propriétaire avait augmenté le loyer de 20% alors que le locataire était présent depuis des années dans le logement et qu’il réclamait les travaux de chauffage depuis des mois. Il était particulièrement énervé en estimant que cette augmentation était une sanction.

Après deux réunions plénières pendant lesquelles chacun a pu entendre le positionnement de l’autre et ses attentes, ils sont parvenus à se mettre d’accord.

Le propriétaire a accepté d’augmenter le loyer de 10% contre 20%, le locataire a accepté puisque depuis plus de 10 ans le loyer n’avait jamais augmenté. Il a accepté de laisser les ouvriers entrer et effectuer les travaux de chauffage et le propriétaire en a profité pour installé un dispositif de climatisation réversible pour les grandes chaleurs.

“Le but de la discussion ne doit pas être la victoire, mais l’amélioration.”