MATERNITE, LICENCIEMENT ET MEDIATION

MATERNITE, LICENCIEMENT ET MEDIATIONLes femmes enceintes bénéficient d’une protection spéciale contre le licenciement.

Aussi, sauf faute grave de la salariée et motifs étrangers à la grossesse, la résiliation du contrat n’est pas possible.

Pourtant, les contentieux devant les conseils de prud’hommes sont nombreux dans ce cadre.

Les litiges sont par exemple les suivants :
– licenciement lors de l’annonce de la grossesse
– licenciement pendant le congé maternité
– licenciement pendant le congé parental
– changement de fonctions et mise au placard au retour de congé maternité

En pareille situation, vous avez le choix entre une bataille judiciaire de plusieurs années ou de résoudre autrement ce litige.

Certes lors d’un procès prud’homal il y a une phase obligatoire de conciliation ce qui ressemble à une phase amiable.

Mais il s’agit uniquement d’une négociation sur le montant demandé et pas réellement une approche amiable.

Avec la médiation, vous pourrez avoir les réponses à vos questions, tenter de comprendre le pourquoi du comment, poser des questions, exprimer votre ressenti, etc.

Il en va de même pour l’employeur qui pourra expliquer les raisons de cette démarche.

Alors, vous pouvez décider de rester avec une amertume ou des pseudo-certitudes.

Mais vous pouvez aussi décider d’être acteur de la solution qui vous permettra d’avancer.

Pour cela, la médiation est faite pour vous.

N’oubliez pas que votre protection juridique paie les frais de la médiation.

“Ce que je cherche dans la parole, c’est la réponse de l’autre.”