POURQUOI LA MÉDIATION EN PRISON

POURQUOI LA MÉDIATION EN PRISONLa médiation familiale est largement connue bien que souvent ses mécanismes sont ignorés.

Ici, il est question de médiation familiale en prison ce qui est bien différent de la médiation familiale plus classique, enfin pas totalement.

Pour certains, il est totalement inconcevable de considérer un prisonnier comme un père ou une mère, comme une personne tout simplement, alors de là à se questionner sur leur place de parent c’est totalement inenvisageable.

Pour d’autres, c’est une évidence d’humanité, car bien plus qu’un prisonnier il s’agit d’une personne à part entière et d’un parent avant tout.

DE QUOI PARLE-T-ON ?

De manière générale, la médiation familiale a pour objectif de questionner la place de chacun dans son positionnement de parent et de trouver une solution le plus souvent en cas de séparation et sur décision du juge aux affaires familiales pour la garde des enfants, etc.

Dans la médiation familiale en milieu carcéral, il n’y a aucune intervention du juge aux affaires familiales ni même de la justice tout court. Il s’agit d’une démarche volontaire des détenus dès leur arrivée en détention. Il est proposé une information dès l’entrée en prison et pendant toute la durée de la peine.

 

La médiation est organisée par des associations agréées autorisées par l’administration pénitentiaire, mais sans contrôle de celle-ci.

En résumé, c’est une volonté individuelle et sans contrainte ni de la prison ni de la justice permettant à chaque détenu de trouver ou retrouver son rôle de parents même derrière les barreaux d’une prison.

DÉROULEMENT DE LA MÉDIATION

DÉROULEMENT DE LA MÉDIATIONDans un premier temps, un médiateur se rend en prison pour informer les prisonniers de cette démarche. Dans un second temps, chaque détenu peut adhérer au processus et rencontrer le médiateur lors d’entretiens individuels qui permettront de comprendre les besoins de la personne et ce qu’il attend de la médiation familiale.

Ensuite, le médiateur prend contact avec la famille pour comprendre la position de celle-ci et exprimer les demandes du détenu lors d’entretiens individuels également.

En cas d’accord de la famille, des séances de médiation peuvent intervenir lors des parloirs avec l’autre parent voire les enfants s’ils sont en âge de venir au parloir et bien évidemment après plusieurs séances entre les parents.

Bien souvent quelques séances seulement de médiation suffisent et par la suite les familles se rencontrent spontanément sans la présence du médiateur.

Finalement la médiation permet de créer du lien ou simplement le maintenir au-delà de la prison.

Elle permet à chacun notamment d’apporter des réponses à l’un et l’autre, à se positionner en tant que parent et de préparer le retour à la vie civile dans de meilleures conditions pour exercer son rôle de parent pendant et après la prison.