MÉDIATION FAMILIALE : POUR PARLER À DEUX IL FAUT ÊTRE TROIS

Médiation familiale : pour parler à deux il faut être troisLa médiation familiale trouve une définition : “ un processus de construction ou de reconstruction du lien familial axé sur l’autonomie et la responsabilité des personnes concernées par des situations de rupture ou de séparation dans lequel un tiers impartial, indépendant, qualifié et sans pouvoir de décision, le médiateur familial, favorise à travers l’organisation d’entretiens confidentiels leur communication, la gestion de leur conflit, dans le domaine familial, étendue dans sa diversité et son évolution » ( le Conseil National Consultatif de la médiation familiale).

Le conflit ou la rupture de communication est bien souvent la porte d’entrée dans le processus de médiation.

Toutefois, une observation qui émerge de la médiation est que des personnes différentes ne veut pas dire qu’elles se trouvent en opposition. Chacun vient en médiation car il espère que ses besoins soient satisfaits.

La véritable rupture entre son positionnement et les autres acteurs, c’est la position de tiers.

Le médiateur familial n’est pas un expert. Ce sont les personnes en présence qui sont les experts, elles sont compétentes pour régler leurs problèmes et peuvent être actives pour les résoudre.

Toutefois, le médiateur est facilitateur de dialogue, de restauration mais qui mieux que les parties connaissent les raisons de leurs conflits.

Il faut parfois juste un coupe de pouce pour les aider à changer de lunettes.

“Les situations extrêmes vous révèlent toujours à vous-même.”