SUCCESSION ET MEDIATION

SUCCESSION ET MEDIATIONDans cette affaire, il s’agit d’une succession familiale qui dure depuis plusieurs années.

Un des héritiers refuse de clôturer la succession et trouve tous les échappatoires possibles pour retarder la signature.

Les autres épuisés par cette situation et après avoir tenté des pourparlers direct puis par notaire interposé, décident d’initier une procédure.

Le juge ordonne une médiation familiale pour sortir de cette situation.

L’héritier explique lors de la réunion plénière qu’il a toujours eu le sentiment d’être lésé dans la fratrie et qu’il en veut énormément à ses sœurs.

La réunion fait émerger le besoin pour ce dernier de parler à bâton rompu avec sa mère en présence de ses sœurs.

Le médiateur demande donc au père de venir en réunion plénière et la discussion reprend alors sur ce point.

Une fois rassuré par les propos de sa mère et sur sa place au sein de la famille, il accepte finalement de clôturer la succession et de renouer les liens précédemment ébranlés.

“La Vérité, c’est l’interprétation que chacun se fait de chaque chose.”