VOUS ETES VICTIME

Vous êtes victime et vous voulez porter plainte ?

Lorsque vous êtes victime d’une infraction, bien souvent vous ne savez pas quoi faire.

Déjà être victime, cela veut dire que vous avez subi un préjudice physique, moral, matériel en raison du comportement d’une autre personne qui enfreint la loi.

Cela peut être un vol, une agression, un accident de la route, des violences, une infraction sexuelle, une escroquerie etc.

Souvent on vous dira que c’est un litige commercial ou civil, ou qu’il faut déposer une main courante.

Il est donc important que vous connaissiez vos droits.

COMMENT DEPOSER PLAINTE

Tout d’abord une main courante n’est pas une plainte et ne donnera aucune suite à votre problème. C’est juste une preuve que vous vous constituez à vous-même.

Pour déposer plainte, il y a plusieurs possibilités :

  • La pré plainte sur internet : l’intérêt c’est que vous n’aurez pas à attendre des heures dans un commissariat et que vous pourrez immédiatement faire part de votre situation. Vous serez ensuite convoqués pour être entendu et expliquer votre problème.
  • La plainte au commissariat ou à la gendarmerie : lorsque vous constatez immédiatement les faits ou que l’infraction vient de se produire, vous pouvez déposer plainte directement. Vous risquez parfois de vous heurter à un refus, dans ces cas-là n’hésitez pas à revenir avec un avocat.
  • La plainte directement au procureur de la république : en cas de refus de prendre votre plainte, ou si vous le souhaitez, vous pouvez écrire directement en recommandé au procureur du tribunal dont dépend l’infraction

LES SUITES DE MA PLAINTE

La suite de ma plainte : Tribunal ou pas ?Lors de la procédure, vous serez entendu par les policiers ou gendarmes c’est-à-dire expliquer votre version de la situation, rapporter les preuves éventuelles que vous pouvez avoir.

Il est donc utile de conserver tous les documents que vous pouvez avoir qui prouvent que vous êtes propriétaires, ne touchez à rien par exemple si votre véhicule a été cassé ou votre maison cambriolée, rendez-vous chez le médecin immédiatement ou aux urgences si vous êtes blessés.

De votre réactivité va souvent dépendre l’issue de la procédure. Plus vous attendez, plus les preuves peuvent êtes difficiles à trouver.

Dans le cadre de votre plainte, il pourrait y avoir une confrontation avec l’auteur de l’infraction, des expertises comme une expertise médicale, un examen du lieu de l’infraction etc., des relevés d’empreintes etc.

Pendant toute cette phase, n’oubliez pas que l’avocat peut vous accompagner et qu’il pourra vous orienter et être le garant du respect de vos droits.

A l’issue, le procureur de la république décidera des suites données à votre plainte c’est-à-dire de classer l’affaire s’il n’y a pas assez d’éléments, ou poursuivre l’affaire devant le tribunal.

Un conseil : ne restez pas seul, ne vous isolez pas, car ne pas connaitre vos droits c’est aussi bafouer votre statut de victime.